Visuel Une brève histoire de l’acid house à lire sans modération
PARIS LA NUIT

Magazine

Une brève histoire de l’acid house à lire sans modération

Categorie News
Auteur La Redac'
Date de publication 14/11/2018

Une fois n’est pas coutume, on vous présente un bon bouquin à rajouter à votre collection d’aficionado de la nuit. Cette fois-ci, rendez-vous en terre acide.


A Brief History of Acid House
porte bien son nom. Déjà parce qu’il est court – seulement une cinquantaine de pages. Mais aussi parce qu’il retrace plutôt fidèlement l’histoire de ce genre qui a marqué les années 90. Des États-Unis et Frankie Knuckles aux tréfonds de Manchester et son Haçienda, c’est même l’un de ses DJ’s, Suddi Raval, qui la raconte.

Tout ce que vous avez besoin de savoir y est. La trame se dote même d’un schéma narratif des plus classiques : l’arrivée d’un « élément perturbateur » va changer toute l’histoire. Il s’agit du célèbre synthétiseur TB-303 de Roland, qui caractérise à lui seul le son de l’acid house. Encore aujourd’hui, les plus grands producteurs en ont un dans leur studio.

L’un des tous premiers disques d’acid house par le groupe Phuture de DJ Pierre.

De là va commencer une nouvelle ère pour la musique électronique et ses fêtes nocturnes. On apprendra comment elle s’est approprié la musique de Chicago pour la transformer en une véritable rave party. Comment elle a révolutionné la fête et les clubs en Angleterre. Et ses acteurs : Ron Hardy, Phuture, DJ Pierre, 808 State… En 1987, dans les quartiers du club mancunien Haçienda, même un Français s’est initié à travers des disques d’acid house : DJ Pedro. Ça ne vous dit rien ? Aujourd’hui, on le connaît mieux sous son vrai nom, Laurent Garnier.

Ça vous fait plaisir ? Nous aussi. Un sujet passionnant, qu’on va vite s’empresser d’aller (re)découvrir dans ce livre.

Les dernières News