Visuel Un nouveau temple du hip-hop bien « Fat. »
PARIS LA NUIT

Magazine

Un nouveau temple du hip-hop bien « Fat. »

Categorie Lieu
Auteur Simon Boccanegra
Date de publication 03/10/2017

Le 20 septembre dernier a officiellement ouvert le « Fat. », où cocktails subtils et street food font bon ménage. Trois amis dans la trentaine, Terence, Willy et Kévin, réalisent avec l’ouverture de ce nouveau lieu un rêve où leurs influences respectives cohabitent avec l’envie d’en faire un vrai lieu de rencontres à l’identité affirmée.

de gauche à droite, willy, Kévin, et Terence

L’ouverture a eu lieu en juillet dernier, mais les trois amis ont préféré peaufiner les derniers détails de leur bar et laisser passer la tranquillité de l’été à Paris avant d’inaugurer le Fat. Trouver un lieu à gérer à Paris n’est pas évident, et la patience a payé pour les trois comparses. Niché dans l’étroite rue Beauce, dans le quartier du Haut-Marais non loin de la rue de Bretagne, le Fat jouit d’un emplacement rêvé, central tout en étant confidentiel.

Une idée qui naît à l’école

Il y a trois ans l’idée germe dans leurs têtes. « On n’avait pas le niveau, on n’était pas prêts. » confie Kévin. Ils se connaissent depuis presque 10 ans et ce dernier a fréquenté les mêmes bancs d’école hôtelière que Willy. « Un jour on aura notre bar ensemble » était l’idée déjà à l’époque se souvient Kévin. Chacun de son côté voyage, se fait sa propre expérience, grandit et ça y est, il est temps de donner naissance au Fat. 

French Art Touch

L’acronyme FAT vient du mot très utilisé dans le vocabulaire urbain, pour décrire quelque chose de bon, de « lourd ». Et aussi d’un concepteur d’applications digitales souhaitant en faire une marque globale (street wear, bar…). Le lieu est décliné sur deux niveaux, dont un vaste sous-sol où les graffeurs Massimus, Elonie ou Choq ont pu s’en donner à cœur joie et où la lumière met leur travail en valeur. La cabine de DJ même vide laisse présager de bonnes soirées. On devine une vibe hip hop old school assumée mais pas figée. Dans une pièce des gobelets géants et une table de « beer pong », jeu populaire pour amateurs de bière en Australie et aux Etats-Unis, questionnent. Terence Willy et Kévin aiment challenger leurs clients mais n’ont pas encore trouvé d’outsider assez solide pour les battre…

Au rez-de-chaussée, un bar au revêtement noir et au grillage protecteur invite à la découverte avec des bouteilles classieuses qui côtoient des sneakers Nike en toute normalité. L’expérience de manager de restaurant à New York de Terence transparaît dans la carte aux cocktails à la fois classiques mais aussi originaux aux noms amusants (Fat Ass, Modafoka…). Au moment d’aller au petit coin, attention les yeux si vous êtes une femme : Ryan Gosling et Ryan Reynolds ne laisseront pas vos yeux en paix. Même histoire avec Jessica Alba chez les hommes. 

19905215_1271756449612927_3134019490740915588_n

Graffeurs, tatoueurs, DJs, rappeurs sont prêts pour des performances live toute l’année. Au Fat, les trois amis l’assurent, « on vient on comme on est ». Fatigués d’aller dans des lieux où l’on recale les gens sans parfois de raison valable, ils souhaitent insuffler à leur lieu une vibe cool, loin des stéréotypes élitistes parisiens. Ca commence à l’entrée avec Manu le portier au sourire communicatif et à la répartie aiguisée. 

B49A6315

Photos : Anouar Hendrixx

Le Fat Bar
8 rue de Beauce
75003 Paris

Ouverture :
Du mardi au samedi de 18h à 02h
Lundi et dimanche de 18h à 00h

Plus d’infos ici

Bar
Visuel Fat Bar
Fat Bar
75003 +
Les dernières News