Visuel Les dix meilleurs disquaires de musique électronique à Paris
PARIS LA NUIT

Magazine

Les dix meilleurs disquaires de musique électronique à Paris

Categorie Lieu
Auteur La Redac'
Date de publication 23/01/2019

Vivre à Paris, c’est chouette. Surtout quand on aime faire la fête, et qu’on est adepte de musique électronique :  les bars, les clubs, les warehouses… avec un peu de motive, pas moyen de s’ennuyer ! Mais ce qu’on a tendance à oublier un peu trop souvent, c’est qu’on peut célébrer cette culture électronique autrement qu’en soirées.

Eh oui, on a dressé pour vous la liste des meilleures adresses où dénicher des tracks aussi rares que qualitatifs, pour vous faire taper du pied ailleurs que sur la piste de danse. L’occasion de découvrir des petits labels aux productions très prometteuses, de rencontrer du beau monde et d’essayer, sinon d’investir, du matériel de DJ tip top quali. Quelque chose nous dit que vous allez pas mal trainer dans le 11e…


1. BIGWAX RECORDS

Près de 100 m2, deux étages et plus de 20 000 disques au compteur, Bigwax est sûrement l’un des disquaires les plus ambitieux de la capitale. Quantité, certes, mais pas qualité moindre pour autant : vous aurez en effet l’occasion de trouver des perles rares issues de tous les styles de musique confondus, et notamment de la musique expérimentale. Le petit + ? le buffet proposé en caisse, sandwich, tapas et bière à tout petits prix, pour repartir la tête pleine de belles mélodies et le ventre bien rempli !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bigwax Records (@bigwaxrecords) le

72 bis, rue Jean-Pierre Timbaud – 11e
Page Facebook

 


2. SYNCHROPHONE
 

 

Synchrophone, c’est le disquaire multi-fonction : à la fois collectif, organisateur de soirées et distributeur, on peut dire qu’avec une telle expérience, la maison de disques mérite clairement son succès. Principalement orienté techno, house et tech-house, Synchrophone propose un stock considérable de vinyles. Du style, des dizaines de milliers de vinyles, étalés sur deux grandes salles. Vous n’aurez que l’embarras du choix !

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

Une publication partagée par Syncrophone (@syncrophone) le

 

6, rue des Taillandiers – 11e
Page Facebook


3. TE IUBESC RECORDS & SAPOLOGY

Traduction : « Je t’aime » en roumain. Vous l’avez compris, ce disquaire rend hommage à ce beau pays du Sud-Est européen. Et pour cause, c’est son amour du voyage et de la musique découverte aux quatre coins du monde qui a su dicter l’édification de son projet. Vinyles de house, de minimale, de techno, de drum’n’bass, mais aussi de musique classique, de jazz et de variétés internationales, Te Iubesc joue sur tous les terrains pour nous faire kiffer un max’. Un projet qui tente également de promouvoir la culture psyché, en s’ouvrant à la vente de vêtements vintages et colorés, dans une seconde partie de la boutique. Si vous aimez l’originalité, vous savez où aller !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Te Iubesc Records & Sapology (@teiubescsapology) le


 

56, rue Pajol – 18e
Page Facebook

 


4 – SMALLVILLE RECORDS 

 

Non, Smallville n’a ici rien à voir avec Clark Kent aka Superman. Smallville, à l’origine, c’est un collectif électronique allemand, tout droit venu de Hambourg pour être exacte. Et aujourd’hui, c’est l’un des disquaires les plus fameux de Paris. Avec un goût très prononcé pour la musique house et techno, les gars du label ont aménagé leur boutique de telle sorte qu’elle puisse accueillir des DJ sets en tout genre. Mais dans l’genre cool vous voyez. Et ils ont tellement adopté la cool attitude française qu’ils organisent même des apéros une fois par mois dans le magasin, pour nous faire apprécier la bonne musique avec un bon verre de rouge. Ouais, c’est le kiff.

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

Une publication partagée par Smallville Records Paris (@smallville_records_paris) le

 

 


26, rue du Château-d’Eau – 10e
Page Facebook


5 – TOOLBOX RECORDS

Toolbox, c’est le spécialiste de la culture underground de notre sélection, comme en témoigne sa devanture couverte d’autocollants brisant tous les codes du politiquement correct. Le disquaire saura pleinement vous satisfaire si vous vous trouvez être un collectionneur puriste de tracks punk électronique, de bass music ou de techno indus. Comme quoi y’a pas qu’en warehouse qu’on peut nous faire raver.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par M B (@balietti.m) le


 

30, rue Saint-Ambroise – 11e
Page Facebook

 


6 – GROUND ZERO :

 

Le Ground Zero investit le 10e arrondissement pour s’installer dans un local de deux étages. L’idée ? Proposer deux ambiances différentes. Au-dessus, vous pourrez acheter vos disques et vinyles, majoritairement issus de la musique indé. En dessous, vous pourrez vous poser et profiter de la qualité du matériel mis à votre disposition pour écouter la musique de votre choix. Une expérience auditive inédite qui offre aussi l’occasion de découvrir des petits collectifs distribués nulle part ailleurs.

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

Une publication partagée par Ground Zero Paris (@groundzeroparis) le

 

 


114, rue du Faubourg-Poissonnière – 10e
Page Facebook


7 – COMETS CAFÉ & DISQUES

Situé dans un café aux allures de salon de thé, celui-ci est sans nul doute le disquaire le plus parisien de la capitale. Déco chic cosy et dandy, vous pourrez vous y poser en toute tranquillité autour d’un café crémeux et de pâtisseries savoureuses. Où alors autour d’une bière pour les moins précieux. Côté musique, le disquaire préfère la qualité à la quantité, quitte à ne commander qu’un exemplaire de chaque disque acheté. Mais quels disques ! On nous chuchote dans l’oreillette que c’est l’occasion de mettre le grappin sur du collector… Le catalogue ? musique contemporaine, minimaliste, jazzy, expérimentale, concrète : un goût très pointu pour un disquaire très distingué.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par COMETS l Café & disques (@cafecomets) le


 

38, rue Léon-Frot – 11e 
Page Facebook

 


8 – TECHNO IMPORT

 

Amis technophiles, bienvenue chez vous. Acid, trance, hardstyle, house, tek, disco, vous trouverez la musique électronique dans tous ses dérivés. Mais bien évidemment, chez Techno Import, ce qu’on préfère c’est la musique techno, qu’elle soit venue tout droit de Berlin ou de Détroit, on ne fait pas de discrimination. Le tout sur des prix imbattables, surtout pour les ventes de produits en occasion, et pourtant souvent comme neufs. Mais ce n’est pas tout, Techno Import a l’avantage de proposer un espace DJ’s, dédié à la vente de produits pour les passionnés, comme notamment des casques de qualité, des enceintes KRK, des tables de mixage, des stabilisateurs de disque ou encore des platines vinyles. Un seul mot : fonceeeeez !

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

Une publication partagée par Techno import (@technoimport75011) le

 

 


16, rue des Taillandiers – 11e
Page Facebook


9 – DDD

Vous aimez le disco, la funk et la house ? La techno, l’indus et l’acid ? Ou vous préférez peut-être la jungle, l’afrobeat et la bass musique ? Peu importe, on s’en tape, parce que quoiqu’il arrive, vous trouverez tout ce que vous cherchez à DDD. La toute récente boutique de disques propose effectivement un large panel de musiques électroniques, sous absolument toutes ses formes, ou presque. DDD c’est le disquaire incontournable de la ville. Si vous y allez, vous risquez de nous y croiser !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DDD Records Paris (@dddrecordsparis) le


 

12, boulevard Saint-Martin – 10e
Page Facebook

 


10 – BETINO’S RECORD SHOP

 

Si vous êtes amateur de musique électronique et que vous ne connaissez pas encore Betino Errera, alors foncez à sa boutique. Parce que c’est clairement une légende dans toute l’histoire de la maison de disques à Paris. Il est dans le game depuis 1999, et continue de développer toujours plus son catalogue de disques et de vinyles. Ses mots d’ordre ? Rareté et qualité. Du disco, du hip-hop, du jazz, en passant par le futur garage, il y en a pour tous les goûts. Et les prix restent petits, profitez-en !

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

Une publication partagée par GQ Thailand Editor-in-chief (@popnatthawutgq) le

 

 


32, rue Saint-Sébastien – 11e
Page Facebook

Les dernières News