Visuel Le Striptease de … Mawimbi Records !
PARIS LA NUIT

Magazine

Le Striptease de … Mawimbi Records !

Categorie News
Auteur Jessica
Date de publication 10/10/2017

Amoureux d’afrobeat, de kwaito, de disco, de techno, les disciples de Mawimbi cherchent à rétablir les ponts existants entre musiques électroniques actuelles et musiques du continent africain. Des townships de Soweto, en passant par Bamako, Kinshasa, Chicago, Londres et le Nordeste brésilien, Mawimbi est un hymne à la musique comme effervescence globale, téméraire de métissages et consciente de ses racines. Carte blanche leur est donnée le samedi 9 décembre au Hasard Ludique aux côtés de Umoja & Loya.

Paris La Nuit lance sa rubrique « Striptease of » pour mieux connaître les artistes en images … 
1. Mawimbi aux Solidays en 2014 (la photo frigo)
C’est une photo du crew au grand complet lors de notre premier passage aux Solidays en 2014. Malgré la météo un peu pourrie, on garde un beau souvenir de cette date avec de super sets d’Acid Arab et Zombie Zombie. Et pour le coup la référence au frigo est double puisque nos généreux hôtes d’alors (qu’on ne citera pas) s’était vraiment bien occupé de l’approvisionnement du frigo. D’ailleurs ça se voit un peu sur la photo.
frigo
2. Baba Commandant & The Mandingo Band – Wasso (le disque)
C’est la dixième sortie et le quatrième vinyle à paraître courant novembre sur Mawimbi Records. Le disque est exactement à l’image de ce qu’est l’aventure Mawimbi depuis nos débuts : des contacts noués sur internet qui se transforment bientôt en belles rencontres, des projets qui se montent et une boucle interminable de mails pour aboutir à un très beau disque mettant à l’honneur un artiste africain et des producteurs européens, passionnés de musiques africaines.
disque
3. Florent Mazzoleni – Africa 100 (le livre)
Quand on a commencé le collectif en 2013, notre connaissance des musiques africaines était assez sommaire : l’afrobeat de Fela Kuti bien sûr, quelques classiques de highlife ghanéen et de musiques maliennes. Depuis, nous n’avons eu de cesse d’élargir notre horizon en passant énormément de temps à creuser ces musiques et leurs consoeurs de l’autre côté de l’Atlantique (musiques antillaises, cubaine, afro-colombiennes, brésiliennes, etc …). De nombreuses personnes nous ont ouverts à des mondes musicaux que nous soupçonnions à peine, en particulier le journaliste Florent Mazzoleni qui a publié plusieurs ouvrages essentiels sur le sujet.
livre
4. Olivier aka L’Amateur (la personne)
L’aventure Mawimbi a été ponctuée de rencontres essentielles qui ont abouti à de belles amitiés et collaborations musicales : Hans alias Nomad (Africaine 808), Daniele (Umeme Afrorave) ou encore James Stewart, résident des Black Atlantic Club au Sucre. Mais s’il fallait ne retenir qu’une seule personne, alors nous nous voyons obligés de tirer notre révérence à Olivier, notre tourneur / tonton / DJ mentor, qui s’occupe de nous depuis bientôt 3 ans au sein de l’agence Bi-Pole. Entre nos petites embrouilles, nos revers de dernière minute et nos plus grands moments de bringue, on lui en a fait voir de toutes les couleurs ! Et puis c’est un excellent DJ, on vous conseille vivement de checker ses mixes!
Olivier
5. Ninja avec le masque Mawimbi (la photo roue libre) 
On ne voit guère de personnage représentant mieux le mode « roue libre » que Ninja, du groupe Die Antwoord. Cette photo a été prise dans les backstage du Showcase (R.I.P) à l’occasion d’une date avec le DJ sud-africain Culoe De Song. C’était aussi le dernier soir de Rock en Seine du coup ses compatriotes de Die Antwoord s’était dit qu’ils iraient lui rendre une petite visite. Au final Ninja a atterri dans notre loge, nous a montré sa bite à peine dix secondes après et a enfilé ce masque en papier mâché. On ne vous racontera pas la suite, mais c’était la roue libre totale.
Ninja roue libre

 

Samedi  9  décembre 20H00
Visuel Mawimbi Label Night | Nyokobop
Concert
Mawimbi Label Night | Nyokobop
Le Hasard Ludique
Les dernières News