Visuel Le nouvel underground de Londres n’est pas techno, mais jazz
PARIS LA NUIT

Magazine

Le nouvel underground de Londres n’est pas techno, mais jazz

Categorie Musique
Auteur La Redac'
Date de publication 22/11/2018

On s’efforce chaque jour de vous trouver le meilleur divertissement nocturne possible. Tantôt soirée, tantôt canapé, souvent underground et électronique. Cette fois-ci, on sort un peu des sentiers battus pour se rendre du côté de Londres et y découvrir le jazz UK.

 

La culture du jazz, pourtant ancienne, connaît un nouvel essor en Grande-Bretagne. De jeunes artistes émergent et redonnent à ce genre toute sa grandeur d’antan. Parmi eux, Kamaal Williams est certainement l’étoile montante la plus porteuse du mouvement. Compositeur d’un jazz fusion mêlant traditions et musique électronique, il incarne à lui seul (et auparavant avec son groupe Yussef Kamaal) le renouveau du genre.

Kamaal Williams n’est pas seul. Outre Londres, c’est toute l’Angleterre qui est concernée par cette nouvelle vague. À Manchester, l’excellent groupe GoGo Penguin – en concert à la Cigale le 10 décembre – rentre aussi dans la définition de cette sub-culture (re)naissante. De retour dans la capitale, là-bas le nouveau jazz est porté par l’Ezra Collective, Poppy Ajudha, Maxwell Owin ou encore Wu-Lu, tous témoins dans ce court documentaire intitulé A London Dance – New Movements in Jazz.

Les dernières News