Visuel Le mois de juillet de Concrete en cinq artistes s’y produisant
PARIS LA NUIT

Magazine

Le mois de juillet de Concrete en cinq artistes s’y produisant

Categorie Lieu
Auteur Victor Taranne
Date de publication 10/07/2017

Actif dans le renouveau exceptionnel de la nuit parisienne – et cela malgré des débuts à organiser des fêtes en journée -, Concrete demeure toujours, depuis 2011, année de son lancement, un club audacieux qui n’hésite pas à proposer des programmations souvent alléchantes, parfois osées mais toujours cohérentes. Désormais couronnée de l’auréole de l’institution, le club navigue à travers les vagues agitées de la musique électronique en maintenant un cap clair, celui du rafraichissement, de la découverte et de l’exigence, sans céder d’un iota à sa démarche initiale. Chaque mois, Paris La Nuit vous dissèque donc la programmation de Concrete, la péniche du Quai de la Rapée, pour vous présenter les artistes qui, selon nous, méritent d’aller esquisser quelques pas de danse du côté de la Seine.

L’incontournable : Zip

Patron de Perlon, le label berlinois aux milles frasques minimales, Zip est un DJ qui n’a plus rien à prouver. Maniant les disques avec perfection, déclinant son art sans aucune concession et réputé pour ses soirées Perlonized, l’Allemand saura certainement vous enivrer – ou vous faire regretter de ne pas être venu, en témoigne la vidéo ci-dessus en guise d’amuse-bouche.

Quand ? Samedi 29 juillet.
Event ? Ici.

Le tueur :  Dan Shake

L’Anglais Dan Shake a plus d’un tour dans son sac. Maître ès ponçage de dancefloor, le protégé de Moodyman – il est le seul artiste non-résident à Détroit à avoir signé sur son label -, n’aura certainement qu’une seule idée en tête : vous griller votre énergie – lui, en revanche, en aura toujours à revendre.

Quand ? Vendredi 21 juillet.
Event ? Ici.

L’exigent : Treatment

Alliance mystique d’Onur Özer et Binh, deux pontifes de la minimal allemande, Treatment est une exploration dans les recoins discographiques sombres et poussiéreux des deux hommes derrière le projet. Les deux derrière le booth, c’est comme une route qui ne prend jamais fin – et dont on voit malgré tout la lumière au bout, très loin.

Quand ? Vendredi 14 juillet.
Event ? Ici.

La découverte : An.Art

An.Art n’est pas un artiste mais un label qui produit de bons artistes parisiens évoluant entre les esthétiques minimal et deep house. Déjà quatre sorties au compteur et toujours autant de bon goût – c’est donc sans pression qu’ils prendront en charge leur mission, l’éveil du dancefloor.

Quand ? Vendredi 21 juillet.
Event ? Ici.

Le jeune : Varhat

Léger abus de langage puisque Varhat, producteur originaire de Strasbourg et fer de lance de l’écurie parisienne Yoyaku, est un producteur insatiable qui a déjà sorti, sous son propre nom ou sous alias, plus d’une dizaine de disques. Mais n’empêche, l’âge parle pour lui – et son B2B avec Janeret, son compère, ne risque pas de nous vieillir d’un sou.

Quand ? Samedi 15 juillet.
Event ? Ici.

Crédit photo : Jacob Khrist.

Club
Visuel La Concrete
La Concrete
75012 +
Les dernières News