Visuel Le mois d’août de Concrete en cinq artistes s’y produisant
PARIS LA NUIT

Magazine

Le mois d’août de Concrete en cinq artistes s’y produisant

Categorie Lieu
Auteur Victor Taranne
Date de publication 03/08/2017

Actif dans le renouveau exceptionnel de la nuit parisienne – et cela malgré des débuts à organiser des fêtes en journée -, Concrete demeure toujours, depuis 2011, année de son lancement, un club audacieux qui n’hésite pas à proposer des programmations souvent alléchantes, parfois osées mais toujours cohérentes. Désormais couronnée de l’auréole de l’institution, le club navigue à travers les vagues agitées de la musique électronique en maintenant un cap clair, celui du rafraichissement, de la découverte et de l’exigence, sans céder d’un iota à sa démarche initiale. Chaque mois, Paris La Nuit vous dissèque donc la programmation de Concrete, la péniche du Quai de la Rapée, pour vous présenter les artistes qui, selon nous, méritent d’aller esquisser quelques pas de danse du côté de la Seine.

L’incontournable : Kenny Larkin

Issu de la deuxième vague des artistes électroniques ayant eu la chance de naître à Détroit, la ville où tout a commencé pour la techno et ses nombreux dérivés, Kenny Larkin est un artiste inclassable qui a lâché son flow sur des labels les plus respectés – Warp, R&S ou Transmat pour n’en citer que quelques-uns.

Quand ? Samedi 19 août.
Event ? Ici.

Le tueur : Tommy Four Seven

En s’imposant comme l’une des références techno, Tommy Four Seven (T47 pour les initiés), originaire de Berlin, est l’un des exemples supplémentaire démontrant que la plus grande ville de l’est-allemand n’est qu’un vaste mastodonte.

Quand ? Lundi 14 août.
Event ? Ici.

L’exigeant : Joey Anderson

Avec des productions plus que léchées et une aura presque mystique, le producteur de house à multiples facettes s’est imposé comme l’une des figures underground les plus brillantes de la scène électronique. Aucun doute que ses talents de diggers seront mis au service de la danse.

Quand ? Samedi 5 août.
Event ? Ici.

La découverte : Parrish Smith

Arrivé récemment dans le paysage électronique distordu et technoïde, Parrish Smith n’a pas pour autant fait de détours inutiles. En signant son deuxième EP chez L.I.E.S., sûrement ce qui se fait de mieux en matière de techno abrupte, le producteur s’est attiré les regards de ceux qui poussent la découverte et le bizarre à leur paroxysme.

Quand ? Mercredi 9 août.
Event ? Ici.

Le jeune : Simo Cell

Dans la lignée de producteurs n’ayant pas encore fait leur choix entre la UK bass et la techno, Simo Cell a donc décidé de faire les deux, et avec brio. Ses DJ-sets sont à son image : versatiles, poussés et furieusement intensifs.

Quand ? Vendredi 18 août.
Event ? Ici.
_

Photographie : Jacob Khrist

Club
Visuel La Concrete
La Concrete
75012 +
Les dernières News