Visuel La teuf francilienne n’est pas morte, la preuve avec ce docu sur un collectif parisien
PARIS LA NUIT

Magazine

La teuf francilienne n’est pas morte, la preuve avec ce docu sur un collectif parisien

Categorie Vidéo
Auteur La Redac'
Date de publication 31/10/2018

Il y a les clubs, et il y a les teufs. Pour les fans, c’est une question de goût. Pour le gouvernement, c’est une question de légalité. Nous, on s’en fout. On aime les deux. Et on respecte beaucoup ceux qui se donnent à fond pour organiser des fêtes clandestines mémorables. Surtout en Île-de-France.

Comme le collectif Pas-Sage. Quatre ans à sévir à Paris et sa banlieue, dans l’ombre. À organiser des teufs dans des endroits saugrenus, abandonnés, bons pour la démolition ou enterrés. Armés de lampes torches et de leur audace, franchissant palissades, barrières et barbelés, les membres de Pas-Sage parcourent l’Île-de-France à la recherche DU spot.

Un parcours dangereux, mais assez insignifiant à côté de celui que représente la police lors de la soirée. C’est simple : ils vous trouvent, ils vous arrêtent. Tout ça pour un instant de liberté, volé le temps d’une soirée. À côté, frauder dans le métro quand t’es bourré « parce que c’est rigolo » (mais quand même avec ton Navigo dans la poche « au cas où ») n’a rien de courageux.

Quand tout le monde dort (réalisé par Jérome Clément-Wilz), c’est le titre du documentaire qui raconte leur histoire. Une heure à suivre les Pas-Sage, témoins de leur amitié, de leur parcours et de leur détermination à être libres. Libres dans la fête, dans la musique, en communauté, dans un lieu à l’écart de tout ce qui nuit à cette liberté : la police, la loi, le choc des générations.

Diffusé à l’occasion du Red Bull Music Festival et produit par le taureau ailé lui-même, ce témoignage de l’ombre inédit est à voir impérativement. Juste ici.

Les dernières News