Visuel Dans ce festival, les gros mots sont interdits
PARIS LA NUIT

Magazine

Dans ce festival, les gros mots sont interdits

Categorie News
Auteur La Redac'
Date de publication 31/10/2018

On ne pouvait pas passer à côté de ça. Une telle histoire, c’est improbable… et pourtant bien réel. Attention, préparez-vous bien, et surtout, pas d’insultes !

Heureusement que ce n’est pas à Paris. À Londres, le conseil du district de Haringey a émis quelques inquiétudes au sujet du festival Wireless, qui a lieu chaque année au Finsbury Park. L’année dernière, l’évènement avait reçu environ 70 plaintes sur 37 000 participants… Un chiffre dangereux qui exigeait une réaction immédiate pour éviter l’anarchie ! Le principal souci de cette majorité indiscutable ? Le message véhiculé à la population par les artistes.

Voir cette publication sur Instagram

Not long until @skeptagram will be shutting down Wireless again 💪💪

Une publication partagée par Wireless Festival (@wirelessfest) le

Maîtresse, Maîtresse ? Il a dit « bitch » !

En gros, les insultes seraient à bannir, et les tenues provocatrices à refuser à l’entrée. Le Haringey Counsil requiert désormais que « les performeurs ne chantent ou ne jouent pas des musiques à caractères obscène et vulgaire ». À éviter donc : chanter en mini-jupe, twerker et hurler « Fuck you, motherfuckers ! » en même temps.

Voir cette publication sur Instagram

🔮🔮🔮 #wirelessfest

Une publication partagée par Wireless Festival (@wirelessfest) le

Ça, une tenue provocante ? Meuuuuh nooooon…

Le challenge a l’air compliqué quand on se penche sur le line-up de l’édition précédente : Post Malone, Migos, French Montana, Rae Sremmurd, J.Cole, Lil Pump et on en passe. Le festival, qui avait justement établi sa direction artistique en s’adressant à un public plus jeune, risque d’avoir du mal à faire venir son public. À l’heure actuelle, difficile d’imaginer sa programmation 2019. À moins de censurer les concerts ? Cinq minutes de show, c’est toujours cinq minutes, non ?

Vous voulez savoir le plus drôle dans tout ça ? Le Wireless a accepté la sentence. On leur souhaite bonne chance.

Les dernières News