Visuel Real D
Paris La Nuit

Magazine

Real D

Le label est avant tout une histoire d'amis avec pour volonté de rassembler les différents univers des 4 artistes principaux Real D, Jus Jam, Kerstone, Jam For Real
Categorie Interview / Paris ma nuit
Activité / Label Waxtefacts⎥WOLF Music⎥Khasia Hills
Date de publication 20/02/2017
  • Ton dernier concert ou soirée mémorable ?

    Mes deux dernières dates à Londres ! Il y a deux semaines j’ai ouvert le bal pour Marcellus Pittman et Mood II Swing au XOYO, c’était assez fou de partager la scène avec ces légendes que j’apprécie particulièrement. Niveau ambiance je pense que c’était la soirée au Nest avec Project Pablo, le club était bondé et les gens super réactifs ! D’ailleurs, j’en profite pour remercier les mecs du crew Fall Up pour l’invitation.

  • Les derniers disques que tu as acheté ?

    J’ai ramené quelques bons disques du record shop Phonica :

    - l’album de Duke Hugh « Canvas » sorti sur Rhtyhm Section Int.

    - une repress de l’album « Sounds From The Far East » de Soichi Terada

    - le dernier EP de Hodini sur Wolf Music

    - un classique : la repress de l’album « Mahogany Brown » de Moodymann

    - l’EP « Priorities » de Project Pablo

    - un 7’’ re-issue de Pete Rock & Cl Smooth « They Reminisce Over You »

  • Tu viens de monter ton label « Khasia Hills », peux-tu nous en dire plus sur l’avenir ?

    Khasia Hills est un label co-fondé avec trois amis Robin Riccitiello,  Kerstone et Jus Jam avec qui je produit sous le nom de Jam For Real.

    Le nom Khasia Hills réfère aux collines indiennes de Meghalaya, réputées pour ses majestueux palmiers. Notre DA, morningradient a créé tout un univers graphique en lien avec cet endroit : elle a fait dessiner des palmiers à la main par son père, un peintre d’origine cambodgienne pour chaque macaron et inséré des topographies pour symboliser les collines.

    Le label est avant tout une histoire d’amis avec pour volonté de rassembler les différents univers des 4 artistes principaux Real D, Jus Jam, Kerstone, Jam For Real. Comme ce 001, les prochains EP seront sous forme de VA et sont déjà en production. Nous planifions aussi quelques soirées Khasia Hills qui devraient arriver sous peu.

    Notre première sortie vient tout juste de sortir et est disponible dans les shops suivants :

    Deejay: bit.do/KH001Deejay

    Juno : bit.do/KH001Juno

    Red-Eye : bit.do/KH001Redeye

  • Que penses tu de l’émergence des nouveaux labels et producteurs de musiques électroniques à Bordeaux en ce moment ?

    Je trouve qu’il y a une bonne énergie, les différentes « écuries » commencent à se soutenir, les acteurs de la scène électronique restent moins dans leur coin.

    Il se passe un peu la même chose qu’en France globalement, avec le mouvement House qui revient en force depuis quelques années, je trouve ça vraiment cool. Personnellement cela me motive et me donne envie de produire encore et encore, de partager avec les producteurs et djs du coin, vendre et/ou échanger des vinyles de mon label en main propre, la mentalité évolue et les esprits s’ouvrent c’est agréable !

  • Quelle est la ville où l’on fait mieux la fête qu’à Paris ?

    Pour que la fête soit réussie il faut réunir plusieurs facteurs, je pense que chaque ville a sa particularité c’est ce qui fait son charme. Je ne saurais pas dire quelle ville serait mieux ou moins bien que Paris. J’ai pu observer que les Anglais ont une culture du club assez différente de la nôtre, ce n’est pas la même mentalité, ils se lâchent complètement et t’attendent de pied ferme devant la scène à 22h ! Berlin a selon moi une ambiance  agréablement « chill » bien que la ville semble « froide »…. il y a une espèce d’aura autour de cette capitale, ce n’est pas un mythe. Les gens sont très ouverts lorsqu’ils s’agit de faire la fête, leur culture est vraiment plus alternative que la notre bien que nous tendons de plus en plus à aller dans ce sens. Il arrive par exemple de tomber sur le meilleur DJ set de ta vie dans un club complètement inconnu qui restera ouvert seulement quelques mois ou quelques semaines. C’est un sentiment que je n’ai jamais retrouvé ailleurs.

  • Tu joues le 24 février pour la soirée Paris La Nuit au Badaboum, a quoi doit s’attendre ?

    Aucune idée pour le moment, je ne prépare jamais rien, je joue au feeling en fonction de mes derniers coups de coeur, du public, de l’ambiance. Tout ce que je peux vous dire c’est que je vais pouvoir jouer certains de mes derniers morceaux qui vont bientôt sortir sur mon label Waxtefacts dont nous venons de recevoir les test press, certains morceaux du premier disque Khasia Hills et quelques pépites citées plus haut.

    Ecoutez Real D. – Stuck In The Realness EP (WXTFX005) ici

Vendredi  24  février 23H30
Visuel PARIS LA NUIT INVITE BALTRA & IBOAT
Soirée
Paris La Nuit Invite Baltra & Iboat
Le Badaboum
Les dernières Interviews