Visuel Make It Deep
Paris La Nuit

Magazine

Make It Deep

Franchement en ce moment, on n’a pas à se plaindre d’être parisien..
Categorie Interview / Paris ma nuit
Activité / Label Léo et Simon
Date de publication 17/03/2017
  • Make It Deep qu’est ce que c’est exactement ?

    Make It Deep c’est d’abord une émission de radio consacrée à la musique électronique et plus particulièrement la house et ses dérivés. Il y a quatre ans, le 21 mars 2013, avait lieu notre toute première émission dans les studios de Web7radio sur laquelle nous sommes toujours hébergés. A partir de nos émissions et de nos invités hebdomadaires, nous avons entamé une partie événementielle. La Rotonde, le Djoon, le Batofar, le regretté Malibv ont accueilli nos soirées ou apéros qui n’ont cessé d’évoluer depuis quatre ans. Aujourd’hui, plein de nouveaux projets sont en préparation, comme notre première Live Session au New Morning habillée aux couleurs du Japon avec Kuniyuki Takahashi, Takecha le bosse de GWM records et Hugo LX le 12 avril prochain.

    Nous tenons aussi un webzine spécialisé sur lequel vous trouverez des infos sur les deux activités énoncés plus haut mais aussi quelques articles.

  • Vos 4 meilleurs souvenirs ?

    Chaque émission constitue un souvenir mémorable, grâce à toutes les rencontres et les échanges musicaux que l’on vit tous les lundis en direct. Peut être que cellse en compagnie de Terrence Parker ou de Los Hermanos Detroit garderont une saveur particulière car ce n’est quand même pas rien de se retourner à l’antenne avec de telles pointures U.S… Côté soirées, notre première résidence au Djoon avec Borrowed Identity en 2014 ou notre anniversaire de 3 ans toujours boulevard Vincent Auriol avec Henry Wu et Rahaan ! La Fête de la Musique de l’an dernier était également un très bon souvenir : on avait investi une petite place dans le Marais et malgré les parapluies sur le soundsystem et un voisin faisant sauter le courant pour stopper la soirée, l’ambiance était géniale dans la rue, et puis bien sûr tous ceux qu’on oublie là mais qui ont largement leur place dans notre panthéon. il se pourrait bien aussi que notre anniversaire samedi en fasse partie, on vous tient au courant !

  • Vos 4 pires souvenirs ?

    Il y a toujours des merdes quand t’organise des soirées, d’autant plus depuis qu’on commence à investir des lieux assez importants avec des bookings d’artistes confirmés où l’erreur est pas vraiment permise, surtout quand on doit composer avec un budget quand même serré. Ca va des échanges parfois compliqués avec des agents jusqu’aux embrouilles à gérer sur place pendant l’événement. Mais au final, avec un peu de recul tout ça s’efface et ce qui reste c’est simplement le pur plaisir de savoir que tout c’est bien passé, que le son était bon et que le public avait la patate. Etant quasiment tous encore étudiants, on fait ça pour se faire kiffer, on a tout à gagner et rien à perdre !

  • Vos endroits préférés à Paris ?

    Simon : L’Ave Maria, le restaurant de la mère d’un très bon ami à moi. Je ne me souviens quasiment pas d’une seule semaine depuis cinq ans où je n’y aurai pas été. La cuisine sud américaine/africaine est délicieuse, la déco génial, et les fins de soirées après avoir tiré le rideau aux petits oignons !

    Le rooftop du Generator.. Okay je fais de la démago j’y suis allé juste 5min pour repérer les lieux avant notre neuf de Samedi mais j’ai déjà été saisi ! Superbe vue sur Montmartre, l’espace est couvert et chauffé en cas de mauvais temps, la taille est parfaite pour créer une ambiance confidentielle et bouillante. Ca vaut le détour, vous savez ce qu’il vous reste à faire ;)

    Heartbeat record shop. Vaut mieux pas trop s’y attarder trop car les prix sont à la hauteur de la sélection mais quel plaisir de découvrir autant de belles choses dans des bacs.. Même si t’es pas au max de tes finances ça vaut le coup de s’y arrêter juste pour écouter quelques disques.

    Léo : Mes endroits préférés à Paris : les ponts, la place Vendôme, un petit jardin dans le Marais dont je ne me souvient plus du nom et les récentes Berges rive gauche. En les énumérant je me rends compte que leur point commun, c’est qu’ils me permettent tous d’admirer Paris sous tous ses angles, sans trop de trafic.

  • Vos salles de concert et/ou clubs préférés à Paris ?

    Simon : Le Djoon bien sûr. Avec lesquels on bosse maintenant depuis 3ans avec le même plaisir. Exactement le genre de clubs qui correspond à notre état d’esprit. Un lieu avec une vraie histoire, un cadre chaleureux, une salle conçue en premier lieu pour la musique et surtout un public hyper connaisseur et ouvert d’esprit, rien à dire !

    Le New Morning, là encore tu pourrais croire que c’est de la démago (on organise une soirée spécial Japon le 12 Avril avec un line up de fou  mais pour le coup pas du tout. Un lieu qui nous correspond là encore parfaitement. Une histoire absolument mythique, du velour rouge un peu partout qui donne une ambiance chaude et feutrée et une progra sans faux pas. En plus, ils s’ouvrent à un univers plus électronique depuis quelque temps, c’est vraiment top qu’une salle avec une identité aussi marquée s’adapte à l’époque tout en conservant sa vibe d’origine.

    Il y en a tellement d’autres.. c’est dur de limiter à 3. Là comme ça si j’imagine de lieux où on aimerait bien organiser des trucs je pense évidemment à La Machine, le Rex qui est un passage obligé, le Trabendo pour faire des soirées consacrées au live, la Marbrerie qu’on a découvert il y a pas longtemps et qui est un spot de dingue, une Plage du Glazart aussi et ça c’est pour bientôt, vous en saurez plus rapidement..

    Léo : Il y a beaucoup de très bonnes salles de concert à Paris mais j’avoue avoir une préférence pour les plus intimistes d’entre elles : la Maroquinerie par exemple est une de mes salles favorites. J’adore aussi le Trabendo et le New Morning. Côté club c’est bien plus restreint. Mis à part le Djoon que j’ai découvert il y a quatre ans avec l’aventure MID et que j’adore, je dirai la Rotonde et la Plage du Glazart.

  • Vos derniers concerts et/ou soirées mémorables ?

    Simon : Le set d’Antal en décembre dernier au Djoon invité par les copains de Into The Deep. On sait à quoi s’attendre avec le bonhomme mais on doit bien dire que ce soir là il avait poussé la barre encore un petit plus haut, incroyable !

    J’ai pas eu la chance de faire beaucoup de concerts cette année, mais mes deux souvenirs les plus marquants remontent à l’année dernière, les concerts de Lords of the Underground au Batofar et Jeru Damaja au Divan du Monde, deux bonnes gifles.

    Et plus confidentiel mais j’ai vraiment vraiment kiffé le live du Modern House Quintet sur notre antenne cette année. Je vous conseille d’aller jeter un oeil sur ce que font les gars, c’est vraiment très fort et ils gagnent à jouer beaucoup plus.

    Léo : Je ne sors pas beaucoup en club dernièrement, en revanche, je continue à aller à quelques concerts. Récemment, je suis allée voir The XX au Zénith. Ma première fois là bas, je dois dire que la salle n’a rien d’exceptionnel mais le concert était super. Ce soir, je vais voir Dirge (groupe de rock industriel) au Trabendo et ça risque d’être une belle expérience. Je les ai rencontré et déjà vu en live au Petit Bain il y a trois ans, et quand tu leur parles avant de les voir sur scène, c’est vraiment cool, des bons gars qui t’emmènent bien loin.

  • Les derniers disques que vous avez achetés ?

    Simon : Alors récemment j’ai chopé l’album d’Arthur Verocai « Arthur Verocai », la réédition sortie sur Mr Bongo.

    J’ai chopé aussi chez Tristan aka Ségur de Briefly Established un disque assez connu mais que pour le coup je ne connaissais pas et qui marche hyper bien en soirée c’est  King Britt Presents Sylk 130 – The Reason / When The Funk Hits The Fan sorti sur Ovum en 1997, le remix de Mood II Swing est une tuerie.

    Et à la dernière vente de Nick V j’ai chopé un superbe disque de deep que je passe en boucle en ce moment produit par Joshua en 2002 sur Tweekin records. Le maxi s’appelle

    « Imagineairy » et le track « Work It Out » est au dessus de tout.

  • Quelle est la ville où l'on fait mieux la fête qu'à Paris ?

    Franchement en ce moment, on n’a pas à se plaindre d’être parisien..

Samedi  18  mars 14H00
Visuel Make It Deep 4 Years | Around7 • Tell • Step Daw & Arthur Last • Armless Kid
Soirée
Make It Deep 4 Years | Around7 • Tell • Step...
Generator Hostel Paris
Les dernières Interviews