Visuel AUBRY
Paris La Nuit

Magazine

AUBRY

Paris, la nuit, est magique. Il faut juste un peu gratter sous la couche.
Categorie Interview / Paris ma nuit
Activité / Label Pardonnez-nous / Sale!
Date de publication 13/03/2017
  • La Culottée, c’est quoi exactement ?

    Pour ma part, la Culottée c’est surtout une histoire de copains et pas mal d’amour trouvés, retrouvés, perdus et reperdus. J’y ai joué deux fois et ça a à chaque fois été l’occasion de monter des projets uniques et hyper excitants avec des amis musiciens. Savoir concilier des instruments acoustiques ou amplifiés avec de la musique électronique sans que ce soit cheap. Je le vis comme un territoire d’expérimentations ayant pour résultat une soirée hyper festive avec une mixité de personnes et de genres peu commune à Paris. 

  • Ton endroit préféré à Paris ?

    La Butte aux Cailles, et plus largement le 13e à Paris. J’y ai vécu 4 ans et je reste profondément attaché à ce bout de rive gauche populaire et plein de contrastes. Le calme et la beauté du quartier des peupliers, l’effervescence du quartier asiatique, la bohème de la butte, l’absence totale de touriste, les petits bars, restos, et parcs cachés. C’est l’arrondissement qui m’a fait aimer Paris. 

  • Ta salle de concert et/ou ton club préféré à Paris ?

    J’ai pas vraiment de lieu préféré, je sors principalement là où je suis booké… Cependant il se passe de chouettes trucs du côté de Montreuil avec notamment La Marbrerie, lieu hybride resto/salle de concert/club tout en béton avec une énorme charpente et une super vibe. Je lui prédis un grand avenir. Sinon, plus que des salles ou des clubs, ce sont certaines soirées précises qui me font vraiment vibrer : Celles qu’on organise avec Pardonnez-nous, la Menergy, la Culottée, les Alter Paname et OTTO10… Paris s’affranchit des salles et des clubs pour aller dans des parcs, des lieux bruts, des hangars, et c’est cette émancipation qui est salvatrice pour moi.

  • Ton dernier concert ou soirée mémorable ?

    Assurément la Sale!, soirée que j’organise avec un ami depuis quelques années. On a invité Jacques, Bagarre et le crew de Pain Surprise dans un ancien atelier d’artiste réhabilité vers Père Lachaise. On y a mis 300 personnes, un soundsystem absurdement trop gros, il y avait un drag show, des énormes boules à facettes et de l’alcool pas cher au bar. On a sué 3 jours durant pour organiser la fête de nos rêves mais le résultat fut au delà du mémorable. 

  • Les derniers disques que tu as acheté ?

    Black earth de Bohren & Der Club of Gore, impressionnant et étonnant album de Doom Jazz. Pattern of Excel de Lee Bannon, aussi. C’est un album d’ambiant qui me fait incroyablement du bien, il y a une noirceur salvatrice, un truc traversé par de la lumière, hyper beau. Niveau dancefloor, je reste un gros fan de tout ce que fait Bryan Kessler, qui je pense va bientôt faire beaucoup parler de lui. 

  • Quelle est la ville où l’on fait mieux la fête qu’à Paris ?

    Je ne sais pas si ça a du sens de créer des échelles de valeur. Evidemment Berlin reste hyper cool pour faire la fête en terme de libertés individuelles et de vibe. Mais j’aime profondément Paris. Déambuler de bars en clubs dans nos belles avenues des bières à la main chopées au tunar du coin, l’énorme diversité des soirées proposées, je m’en lasse pas. Paris, la nuit, est magique. Il faut juste un peu gratter sous la couche.

Vendredi  17  mars 21H00
Visuel La Culottée | OTTO10 & guests • Savaggio • Peine Perdue • Bajram Bili
Soirée
La Culottée | Otto10 & Guests • Savaggio...
La Bellevilloise
Les dernières Interviews