Visuel Anne & Julien
Paris La Nuit

Magazine

Anne & Julien

Pour cette exposition, le geste qui embrasse et soutient notre action est l'idée de permettre à tout le monde d'imaginer acheter de l'art pour ouvrir un chemin dans sa vie
Categorie Interview / Paris ma nuit
Activité / Label HEY! modern art & pop culture
Date de publication 20/02/2017
  • La revue HEY !, c’est quoi excatement ?

    HEY! modern art & pop culture est notre nom complet

    Revue d’art trimestrielle / Art Mag

    Bilingue (français + anglais) / Bilingual (English + French)

    En librairie / In bookstores

    Sans publicité

    Après six décennies de croissance clandestine, la Pop Culture bénéficie aujourd’hui d’une reconnaissance mondiale. Elle est devenue un vaste champ d’interprétations, une création globale faite de multiples vocabulaires. Fondée par Anne & Julien en 2010, la revue HEY! modern art & pop culture est la première revue à explorer ce phénomène sous l’angle exclusivement artistique. HEY! dévoile l’esthétique  définissant ce mouvement global et contemporain. La revue est devenue prescriptrice dans le monde entier, et sur le champ des arts figuratifs pop contemporains. Aujourd’hui, elle fédère un large réseau d’artistes internationaux, et explore « l’autre pop culture » : des mouvements (lowbrow, surréalisme pop, outsider art…), et des mondes (le tatouage, la bande dessinée, le poster rock…) qui ont longtemps été considérés comme trop ancrés et représentatifs d’une culture souterraine, trop nourris de références pop(ulaires) ou trop éloignés du geste académique. Pourtant, les artistes défendus par HEY! imposent aujourd’hui des œuvres incontournables dans le paysage de l’art contemporain.

    HEY! modern art & pop culture répond aux envies des amateurs d’images en publiant des productions multiples et contemporaines (graphisme, sculpture, peinture, street art et post graffiti, travaux d’ateliers d’artistes tatoueurs, bande dessinée, outsider art, art singulier et en marge). Sa ligne éditoriale est claire et simple : servir uniquement l’œuvre en donnant la parole à l’artiste. La mission de HEY! est de relayer l’originalité, la modernité, l’intelligence du populaire et de la rue et la valeur de la singularité. Elle transforme le simple print en objet à collectionner. La revue n’a pas de maquette pre ́établie afin de s’adapter aux travaux présentés. Nous aimons les images que notre nature et notre époque nous contraignent à créer, leur pouvoir de synthèse, leur capacité à relier. Nous existons de façon trimestrielle et prolifique. En outre, la revue – au cœur de laquelle « on retrouve chaque fois un travail de commissariat » – se plaît aussi à sortir de ses pages et se décline sur scène au théâtre ou au cirque, et en exposition en musée et en galerie d’art.

    Nous défendons un état d’esprit, une vision du monde: stimulante plutôt que compétitive.

  • HEY! Gallery Show #1 arrive pour la 1er fois chez Arts Factory. Quels thèmes abordez-vous pour cette édition ?

    Nous sommes des obsessionnels et défendons les mêmes scènes contre culturelles depuis 1986. Notre thème éternel est la défense et la promotion des artistes que nous nommons « Outsider Pop ». Pour cette exposition, le geste qui embrasse et soutient notre action est l’idée de permettre à tout le monde d’imaginer acheter de l’art pour ouvrir un chemin dans sa vie : celui d’une beauté au quotidien. Cette exposition est une photographie de la multiplicité des univers que HEY! défend, sachant que la plupart des oeuvres montrées à cette occasion sont inédites en France. HEY! a plongé son oeil dans une boite de Pandore que tous ignoraient jusque là.

  • Quels sont les artistes emblématiques de cette édition ?

    Ils sont 37, ont tous leurs spécificités et des atouts uniques. Parce que je suis obligée de choisir ici, je citerai ceux qui sont définitivement inconnus et que HEY! porte à l’attention du public cette année : Mart Infanger (suisse), Erdeven Djess (france), Roland Grabowski (Pologne), Anton Vill (Estonie), Masayoshi Hanawa (japon) …. etc ….

     

  • Quels artistes aimeriez-vous exposer pour l’édition 2018 ?

    Quelle belle question !!!!! Oui oui, HEY! doit absolument continuer à agir, car il reste tant d’artistes dans l’ombre et dont les oeuvres sont de véritables bénédictions pour le moral… C’est un grand challenge… Heureusement, entre 2 expositions, il y a la revue tous les 3 mois. Elle permet aux amateurs d’univers rares et dédaignés de rester en contact. C’est essentiel pour nous tous qui rêvons d’un monde intéressant et pluriel. Reste notre dernier ouvrage 4 Degrees Art qui se concentre sur les problématiques écologiques actuelles. Cette thématique nous bloque le cerveau, il va vraiment falloir qu’on imagine une très belle exposition en lien… on ne pense qu’à ça …

    Photo © Zoé Forget

à partir du Vendredi  17/03 12H00
Visuel HEY! Gallery Show #1 chez Arts Factory
Exposition
Hey! Gallery Show #1 Chez Arts Factory
Arts Factory  
Les dernières Interviews