Visuel Exposition Jean-Michel Basquiat & Egon Schiele

Exposition Jean-Michel Basquiat & Egon Schiele

Logo Fondation Vuitton
75016 Non noté
Evenement exposition
Date Du 03/10/2018 au 14/01/2019 De 11h30 à 18h00
Lieu Fondation Vuitton Découvrir le lieu
Fondation Vuitton
Paris 16e 8 Avenue du Mahatma Gandhi
Voir la carte

Cet automne, la Fondation accueille deux expositions majeures : l’une dédiée à Egon Schiele, l’autre à Jean-Michel Basquiat.

L’œuvre d’Egon Schiele est indissociable de l’esprit viennois du début du XXe siècle. En quelques années, son dessin s’est imposé comme l’un des sommets de l’expressionnisme.

En rupture avec l’Académie où il rentre précocement, il fonde en 1909 le Neukunstgruppe et, grâce à la Sécession viennoise et Gustav Klimt, découvre les travaux de Van Gogh, Munch ou Toorop.

L’exposition rassemble quelque 100 œuvres – dessins, gouaches et quelques peintures, parmi lesquelles « Autoportrait à la lanterne chinoise » (1912) emprunté au Leopold Museum (Vienne), « Femme enceinte et mort (mère et mort) » (1911) de la Národní galerie (Prague), « Portrait de l’épouse de l’artiste (Edith Schiele), tenant sa jambe » (1917) de la Morgan Library & Museum (New York), « Nu féminin debout avec tissu bleu » (1914) du Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, « Nu masculin assis vu de dos » (1910), de la Neue Galerie New York ou « Autoportrait » (1912) de la National Gallery of Art, Washington.

L’œuvre de Jean-Michel Basquiat, l’un des peintres les plus marquants du XXe siècle, se déploie dans quatre niveaux du bâtiment de Frank Gehry.

L’exposition parcourt, de 1980 à 1988, l’ensemble de la carrière du peintre en se concentrant sur plus de 120 œuvres décisives. À l’image des Heads de 1981-1982, pour la première fois réunies ici, ou de la présentation de plusieurs collaborations entre Basquiat et Warhol, l’exposition compte des ensembles inédits en Europe, des travaux essentiels tels que « Obnoxious Liberals » (1982), « In Italian » (1983) ou encore « Riding with Deat » (1988), et des toiles rarement vues depuis leurs premières présentations du vivant de l’artiste, telles que « Offensive Orange » (1982), « Untitled (Boxer) » (1982), et « Untitled (Yellow Tar and Feathers) » (1982).