Visuel FRENCH 79 / Festival Chorus des Hautes de Seine

FRENCH 79 / Festival Chorus des Hautes de Seine

Logo La Seine Musicale
92 Non noté
Evenement concert Electro
Date Samedi 25 nov 2017 De 14h00 à 23h55
Lieu La Seine Musicale Découvrir le lieu
La Seine Musicale
Boulogne-Billancourt 92 Cours de l'Île Seguin
Voir la carte
avec
  • French 79 ( France )

‘Olympic’ est l’oeuvre du Marseillais Simon Henner, déjà connu pour ses talents de producteur (Kid Francescoli, Martin Mey…), de guitariste et chanteur (Husbands, Nasser), ses remixes hallucinants(Black Devil Disco Club, NZCA/Lines, Les Gordon, Field Music…) ou encore son travail de musique à l’image (dont le récent projet pharaonique 3 Mots pour Paris).

De l’ouverture magistrale ‘Between The Buttons’, jusqu’à la jouissive apothéose finale ‘Pantheon Neon’, French 79 réussit le tour de force de créer un album de musique électronique d’une puissance émotionnelle rare.

Toujours expérimental et mélodique, oscillant entre bombes dancefloor, plages fantasmagoriques et gospel moderne, le producteur nous embarque dans un véritable voyage sensationnel.

Flashback : Pendant ses études au conservatoire dans les années 90, Simon découvre la techno grâce à la mixtape d’un ami. Adolescent, fan des Beastie Boys, il prend le premier album de Daft Punk comme une révélation.

« Ca a été mon dernier coup de coeur musical « adolescent » après Nirvana et le Wu Tang, et c’est le dernier album que j’ai écouté en boucle comme un fou. Il fait partie des albums qui peuvent faire la transition entre différents style de musique. Les Beastie Boys m’ont appris à concilier rock et hip hop. Daft Punk, à concilier techno et pop ».

Dans la foulée, il achète ses premiers synthés et boîtes à rythmes (Groovebox, Korg MS), mais continue à jouer de la guitare, du piano et de la batterie. Après une expérience hip-hop avortée, il commence par hasard une carrière de compositeur de musique à l’image via un ami réalisateur de videos de sports extrêmes tout en continuant sa quête personnelle de production de track electro et ses achats (MS10, Moog, Juno…).

« Je deviens ‘gaga’ de matos, je lis beaucoup de mode d’emploi de matos, je puise dans les bac à vinyls pour me plonger dans Tangerine Dream, Soft Machine, Kraftwerk… J’adore les ambiances, les sonorités, les textures. C’est très imagé, narratif… en apprenti producteur electro je commence à faire des choses dans cet esprit-là avec des rythmiques modernes mais également beaucoup de mélodies, de suites d’accords… qui renvoient directement à des expériences vécues »

A ses heures perdues, il triture ses machines, ses claviers, ses boîtes à rythmes dans le seul but de créer la musique la plus personnelle et jouissive, seulement pour lui-même. Sans le savoir, il est en train de créer son projet le plus abouti. « Ce sont des titres personnels car je les ai produits dans une démarche intuitive, sans avis extérieur. C’est finalement venu avec l’aide de mes comparses de studio qui m’ont poussé à ne pas jeter tout ça à la poubelle ! »

« Surf, skate, parapente, alpinisme… en France, en Californie, au Brésil, à Bali, Tahiti… depuis tout petit mes autres passions sont le sport et les voyages. A chaque fois, je reviens avec des images en tête et des idées de mélodies, de rythmiques, d’ambiance… qui me donnent encore plus envie de composer : doute, hésitation, peur, découverte, tâtonnement, surprise, soulagement, joie, extase, contemplation, émerveillement… Quoi qu’il en soit, c’est le sentiment d’être libre, de ne rien demander à personne qui me pousse à composer ».